religieuse
L’Histoire de la Clinique Saint-François, devenue Fondation Saint François en 2008, est étroitement liée aux religieuses de Reinacker vivant de la spiritualité de Saint-François d’Assise, Congrégation vouée au service des malades en milieu hospitalier et à domicile, était appelée « sœurs garde-malades », ceci pour les distinguer des « sœurs enseignantes ».
 

Aujourd’hui il reste 6 religieuses retraitées, mais actives et résidant dans la maison des sœurs.

La Fondation fait également siennes les valeurs chrétiennes dans l’accueil des diversités des croyances, qui dans notre culture occidentale, donne sens aux attitudes et engagements humanitaires. L’objet de la Fondation Saint-François ne peut être dissocié du fondement confessionnel, de l’engagement des sœurs et de leur volonté d’assurer la continuité des activités et la pérennité de leur œuvre, les soins aux malades, en particulier pour les plus démunis.

Héritière des valeurs chrétiennes et évangéliques inscrites dans la démarche de la Congrégation, cette Fondation se propose de travailler dans le même esprit. Ceci implique un engagement qui se fonde sur le respect de la personne dans son individualité, son droit à la vie et à la qualité de ses soins, sa dignité et sa liberté.

Ce que deviendra la clinique Saint François remonte à plus d’un siècle...

 


Quelques dates clés

histoireEn 1870, une distillerie et ses écuries occupent, le long de la rue Colomé, un bâtiment en rez-de-chaussée flanqué d’un donjon. Vers 1900, la distillerie est transformée en logements.

En 1922, au Couvent de Reinacker, huit Religieuses Franciscaines fondent « l’Association Reinacker » consacrée aux fonctions de garde-malades. Cette activité sera officiellement élargie en 1956 à la gérance d’établissements hospitaliers.

À partir de 1926, les logements de 1900 sont transformés par un chirurgien, le Docteur Zindel (1889-1969), en une clinique chirurgicale et obstétricale d’environ 15 lits. Le donjon se transforme : au rez-de-chaussée est aménagée une salle dans laquelle Dr Zindel opérait fenêtres ouvertes sur le jardin et au premier étage une chapelle. Le service infirmier et la restauration sont assurées par les Sœurs Franciscaines du Couvent de Reinacker.

Entre 1940 et 1945 : les autorités allemandes d’occupation imposent une gérance qui remplacera le Docteur ZINDEL jusqu’à son retour d’exil.

En 1956, le Docteur ZINDEL vend à sa retraite,les locaux désaffectés de l’usine de tissage « Pieckering » et la clinique à l’Association Reinacker. Celle-ci deviendra définitivement l’ensemble hospitalier Saint François. Cette année marquera également le début de la période moderne de la clinique Saint François avec l’arrivée du Docteur STOLL. Depuis 1980, l’adaptation et l’amélioration des infrastructures médico-techniques et hôtelières sont constantes afin d’offrir les meilleures conditions de prise en charge.

En 2004 : Réaménagement des locaux d’accueil, et la mise en service du scanographe

En 2007 : L’Association Reinacker gère le service d’hospitalisation à domicile, HAD Nord Alsace, sur tout le territoire de santé n° 1 de la région Alsace. La capacité accordée est de 60 places.

En 2009 : Mise en place de l’endoscopie et du Réseau Handident.

En 2008 : L’Association Reinacker est devenue la Fondation Saint-François, établissement reconnu d’utilité publique par décret du 5 février 2008.

En 2011 : Les travaux d’extension de la clinique font évoluer le plateau technique grâce à l’installation d’une IRM (Imagerie à Résonance Magnétique) et l’amélioration de l’hébergement de l’unité de chirurgie ambulatoire. Le réaménagement du service d’endoscopie digestive permet également une meilleure prise en charge des patients.

Fin 2013, est installée dans la clinique, une deuxième dédiée pour les examens ostéo-articulaires.

En 2016 et 2017, la construction d’un bâtiment supplémentaire permet d’augmenter la capacité des lits de la clinique, et de réaménager le service ambulatoire